Désinfection d’école : comment renforcer le protocole sanitaire grâce aux UVC ?

20 novembre 2020

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Depuis le début de la pandémie, les statistiques montrent que les enfants et les adolescents de moins de 19 ans sont peu touchés par la maladie et sont rarement contaminants. C’est pourquoi les gouvernements de certains pays dont la France ont décidé d’ouvrir leurs établissements scolaires. Dans ce contexte et pour assurer la désinfection d’école, quels sont les dispositifs à mettre en place pour renforcer le protocole sanitaire dans les établissements ? Comment réduire au maximum les risques de contamination ? Quel est l’équipement idéal contre le COVID-19 ? Les réponses en détail.

Le résultat des études sur la transmission du COVID19 chez les enfants

À ce jour, le rôle joué par les enfants dans la transmission du COVID19 est mal connu. L’OMS collabore avec les scientifiques du monde entier pour approfondir ce sujet [1]. Les dernières analyses montrent que les individus de moins de 19 ans ne développent la plupart du temps qu’une forme bénigne de la maladie. Certains cas peuvent même passer inaperçus.

Et pourtant, nombreux sont les pays qui ont décidé de reprendre les activités scolaires malgré le risque qui est bien réel. Les impacts sur le long terme d’une telle décision par rapport à la transmission communautaire restent à évaluer. D’ici là, des mesures anti-infectieuses devraient être mises en place pour réduire les risques de contamination.

Le renforcement du protocole sanitaire pour mieux sécuriser les écoles

Avec la vitesse à laquelle le COVID19 s’est répandu à travers le monde, la désinfection d’école est devenu prioritaire afin de renforcer les mesures anti-infectieuses dans les espaces clos.

Les règles d’hygiène applicables au quotidien dans les salles de classe

Le coronavirus se transmet essentiellement par des sécrétions projetées en toussant, en éternuant ou même lors d’une simple discussion entre un sujet malade et un sujet sain. Ces sécrétions peuvent être invisibles ou visibles à l’image des postillons. Ces règles d’hygiène de base peuvent ainsi être appliquées au quotidien :

  • Porter un masque pour limiter les contaminations directes et indirectes ;
  • Se laver les mains fréquemment ;
  • Respecter une distanciation physique de 1 mètre.

Dans tous les cas, il est conseillé de toujours respecter les pratiques recommandées par les autorités locales. Plus particulièrement pour les enfants de 5 ans et moins, l’OMS suggère qu’ils ne devraient pas être contraints à porter des masques considérant leur sécurité et leur capacité à manipuler correctement un masque [1].

Désinfection d’école

Le nettoyage et la désinfection tant des locaux que des matériels

Pour réussir la lutte contre la propagation du coronavirus, les étudiants et le corps enseignant doivent évoluer dans un environnement sécurisé et adapté au contexte.

Des études menées par une université hongkongaises [2] ont mis en évidence que, lorsque le COVID19 est projeté à l’extérieur d’un hôte, il peut survivre pendant :

  • environ 3 heures sur du papier ou des tissus en soie ;
  • plus de 2 jours sur du coton ou du bois ;
  • plus de 4 jours sur des surfaces lisses comme le verre ou le plastique.

C’est pourquoi le nettoyage et la désinfection des locaux comme des matériels scolaires doivent être renforcés par des équipements contre le coronavirus tels que des lampes UVC. En effet, les rayons ultraviolets de type C sont efficaces à 99,9 % contre toutes sortes de micro-organismes pathogènes. Les surfaces exposées peuvent ainsi être décontaminées rapidement. les systèmes de désinfection de l’air pourront être utilisés en continu pendant la journée, et être complétés par un traitement des surfaces par rayonnement direct à la suite du nettoyage de la classe (salle vide ).

Désinfection d’école

Conclusion

Même si les individus de moins de 19 ans transmettent moins le coronavirus, le risque reste bien présent pour la communauté. Pour que les activités scolaires puissent se poursuivre en toute sécurité, il est du devoir du corps enseignant de sécuriser davantage les espaces de vie des personnes exposées. La désinfection d’école est devenu nécessaire et doit s’inscrire dans un protocole sur le long terme. Novalum est le professionnel le mieux placé pour conseiller, accompagner et former les établissements qui désirent intégrer la technologie UVC dans leur processus de désinfection quotidienne.

Références

[1]https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/q-a-schools-and-covid-19

[2]https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S2666-5247(20)30003-3

OBTENIR MON ÉTUDE PERSONALISÉE

Recevez gratuitement notre livre blanc

Comment désinfecter les espaces de vie en toute sécurité ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

100 % gratuit. Respect de la confidentialité. Pas de spam.