Covid et spectacle : comment renouer avec la scène grâce aux UVC ?

20 avril 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Depuis le début de la crise de la Covid-19, les spectacles et les concerts au-delà de 500 personnes ont été interdits ou annulés. Derrière ces arrêts, c’est toute une chaîne de métiers qui s’en retrouve impactée. Ce n’est pas de sitôt que les organisateurs et les artistes pourront renouer avec la scène, à moins de prendre des mesures pour assurer la sécurité sanitaire du public et de tous les intervenants. Quels sont les impacts de la Covid-19 dans le milieu du spectacle ? Comment redémarrer cette filière à travers la technologie UV-C ? Tour d’horizon.

I. L’économie du spectacle face à la Covid-19

En France, l’économie du spectacle musical génère un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros. Plus de 270 000 intermittents, artistes et techniciens confondus, vivent à travers ce métier [1]. Ce secteur d’activité est déjà fragilisé par le succès de l’industrie du numérique et l’internationalisation de la concurrence. Le respect des réglementations, notamment en matière de bruit et la prise en charge des frais de la gendarmerie pour couvrir les événements, représentent des contraintes supplémentaires.

Et il a fallu que la Covid-19 s’invite au spectacle. Interdiction de rassemblement, couvre-feu, confinement et reconfinement s’enchaînent l’un après l’autre depuis mars 2020. Il devient quasi impossible de tenir une représentation ou un festival. Le milieu du spectacle se retrouve contraint de vivre sous perfusion des fonds d’aide du ministère de la culture. L’année 2020 est restée malgré tout une année de sinistre.

Pour donner un nouveau souffle à ce milieu meurtri par la crise de la COVID-19, les intervenants doivent combattre le mal à la racine : détruire le SARS-CoV2, le virus à l’origine de la pandémie. La meilleure solution pour y parvenir reste de renforcer le protocole sanitaire dans les salles et les locaux qui reçoivent les artistes et le public.

II. Les solutions à mettre en œuvre pour redémarrer la filière

Dans un premier lieu, les producteurs doivent rassurer tous les intervenants, y compris le gouvernement, de leur capacité à accueillir du monde en toute sécurité. En dehors des gestes barrières comme le port de masque et la distanciation sociale, l’usage de lampes  germicides UV, pourrait jouer en faveur des producteurs. En effet, ce système de désinfection est efficace contre 99,9 % des micro-organismes pathogènes dont les virus et les bactéries.

A. La purification de l’air par rayon ultraviolet en œuvre

Pour comprendre les risques d’infection dans une salle de spectacles, Dassault Systèmes a modélisé la circulation de l’air au sein de la Grande salle Pierre Boulez [2]. Les simulations 3D montrent que des particules virales peuvent s’échapper malgré le port de masque.

Par conséquent, l’installation d’un dispositif de purification de l’air par rayon UVC reste impérative. Il s’agit d’un appareil qui aspire les particules virales et les neutralise par le biais d’un luminaire désinfectant intégré au système. L’air qui en ressort se retrouve alors dénuée de polluants et de micro-organismes pathogènes.

B. La désinfection de surface par UV en œuvre

Des micro-gouttelettes infectées peuvent se déposer sur les surfaces environnant lorsqu’un malade respire, tousse ou éternue. Comme le coronavirus peut persister jusqu’à plusieurs jours sur des surfaces inertes, il est recommandé de mettre en place des dispositifs de désinfection de surface par UVC. Grâce à ce système, toutes les surfaces exposées peuvent être désinfectées en seulement quelques minutes.

Conclusion

La désinfection par ultraviolet est une technologie éprouvée. Elle est déjà utilisée dans le milieu hospitalier et industriel depuis plusieurs décennies pour sa propriété stérilisante. Au fil de la progression du coronavirus, la technologie UVC tend à devenir la solution de désinfection en milieu professionnel. Novalum représente le professionnel qualifié pour former et accompagner les producteurs, les prestataires, les salles de spectacles et les artistes à renouer avec leur public.

Références

[1] L’EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L’ANNÉE 2019

[2] Grande salle Pierre Boulez : une étude de la circulation de l’air

OBTENIR MON ÉTUDE PERSONALISÉE

Recevez gratuitement notre livre blanc

Comment désinfecter les espaces de vie en toute sécurité ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

100 % gratuit. Respect de la confidentialité. Pas de spam.