Désinfection des véhicules dans le secteur du transport public et privé

18 janvier 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La désinfection des véhicules : Bus, taxis, véhicules d’entreprise, voitures de location, auto-écoles, ateliers et garages représentent autant de situations où l’automobile se partage à plusieurs. Des dizaines de personnes différentes peuvent emprunter ces véhicules. Dans le secteur du transport public et privé, ces derniers peuvent devenir de véritables foyers de contamination. Les procédures de désinfection sont négligées à chaque rotation d’occupants. Dans le meilleur des cas, les véhicules sont nettoyés avec des produits d’entretien classiques  qui contiennent souvent des composants chimiques nocifs. Dans ce contexte, comment désinfecter correctement un véhicule ? Quels sont les avantages de la technologie UVC ? Comment peut-elle soutenir durablement et efficacement le secteur du transport public et privé ? Les réponses en détails.

Les parties les plus contaminées par des micro-organismes pathogènes

Il est important de souligner que l’habitacle d’un véhicule privé ou dans les transports en commun est incapable de protéger ses occupants contre le coronavirus. Ce dernier parvient en effet à passer à travers le filtre du système de climatisation.

CosmétiCar a mené une étude sur désinfection des véhicules (1200 voitures client). À cette occasion, l’entreprise de lavage a découvert que le volant d’une voiture peut contenir 800 bactéries au cm2, 10 fois plus que sur une cuvette de toilette [1]. En dehors du volant, tout l’habitacle peut être concerné par cette contamination :

  • les banquettes
  • la planche de bord et ses multiples boutons
  • le levier de vitesses et de frein à main
  • les pavillons
  • les commodos
  • les ceintures de sécurité
  • les poignées de portes

En revanche, si le véhicule est resté immobile durant plus d’une semaine, alors il est exempt de ces micro-organismes pathogènes.

Désinfection des véhicules

La destruction des germes dans les véhicules par UVC, sûre et rentable

La technologie UVC est un désinfectant bien connu depuis des dizaines d’années. Elle est déjà utilisée notamment dans la stérilisation de piscines, la désinfection d’EHPAD ou la purification de l’environnement de travail. Elle a pour objectif de réduire, voire supprimer les risques de contracter une maladie infectieuse. Tous les virus et bactéries testés à ce jour, dont le coronavirus SARS-CoV-2, peuvent être détruits par le rayonnement UVC.

La désinfection du COVID-19 à 99 % en 6 secondes

Des essais ont été menés au National Emerging Infectious Diseases Laboratories (NEIDL) pour tester l’efficacité des rayons UVC sur des surfaces contaminées. Les résultats montrent qu’une dose de 5 mJ/cm2 pendant 6 secondes est suffisante pour inactiver 99 % de virus SARS-CoV-2 [2].

Au cours des dernières décennies, ces luminaires désinfectants se sont déclinés dans une large gamme d’applications portables, fixes ou mobiles. Ils constituent une solution facile à déployer pour réduire les risques de contamination dans les transports publics et privés.

La solution rentable pour la désinfection du coronavirus

La rapidité de la désinfection des véhicules vient renforcer la rentabilité de cette solution. À Shanghai, la compagnie de transport Yanggao a su tirer profit de la technologie UVC dès les prémices de la crise sanitaire. D’habitude, les équipes devaient asperger une solution désinfectante partout puis frotter avec un chiffon après. Il leur fallait 40 minutes pour désinfecter un bus, ce qui correspond à un rendement de 12 bus par jour.

Désinfection des véhicules

Après s’être équipée de deux tunnels germicides UV, la compagnie peut désinfecter efficacement jusqu’à 250 bus par jour [3]. Le champ d’action des luminaires désinfectants est très large. En effet, la lumière ultraviolette émise est capable de pénétrer sans effort dans tous les recoins d’un véhicule.

Conclusion

Écologique, la désinfection des véhicules par UVC demeure la solution par excellence pour sécuriser durablement les véhicules utilisés dans le transport public et privé. Elle est tellement efficace tant, elle permettrait de décontaminer les véhicules plusieurs fois par jour pour maintenir un service minimum des transports. En tant que distributeur agréé de solutions UVC, Novalum peut étudier les besoins de toutes entreprises désireuses d’assurer la sécurité et la santé de leurs clients, partenaires et collaborateurs.

Références

[1]Études CosmétiCar

[2]Signify and Boston University validate effectiveness of Signify’s UV-C light sources on inactivating the virus that causes COVID-19

[3]Chine: des UV pour désinfecter les bus face au virus

OBTENIR MON ÉTUDE PERSONALISÉE

Recevez gratuitement notre livre blanc

Comment désinfecter les espaces de vie en toute sécurité ?

100 % gratuit. Respect de la confidentialité. Pas de spam.