Rayonnement UVC : prévention des maladies d’origine environnementale

11 juin 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La prévention des maladies d’origine environnementale commence par la source même de ces maladies. Tout comme elle est la source de nombreux antibiotiques, la nature est également la source des maladies émergentes. La COVID-19 en fait partie. Il s’agit d’un cas de zoonoses, une maladie qui se transmet de l’animal à l’homme et inversement. Certes, le coronavirus a affecté la santé et les moyens de subsistance de milliards de personnes. Cependant, les différentes mesures de restrictions ont permis de réduire les activités économiques et leurs impacts environnementaux. État, entreprises et collectivités doivent maintenant mener une action immédiate, ambitieuse et préventive pour respecter les droits humains à un environnement sûr, propre, sain et durable. Comment le rayonnement UVC peut-il répondre aux enjeux environnementaux tout en réduisant les risques d’épidémie ? Quels sont les avantages de cette technologie par rapport à d’autres solutions ? Zoom.

I. La technologie UVC, garant du droit à un environnement sûr et sain

D’une manière ou d’une autre, le droit à un environnement sûr, propre et sain est reconnu par plus de 150 pays. Ce droit repose principalement sur :

  • une alimentation saine et produite de manière durable ;
  • des environnements non toxiques respectant la biodiversité ;
  • des écosystèmes sains offrant de l’air pur.

Ces conditions sont indispensables à la santé et participent à la résistance aux zoonoses. À elle seule, la technologie UVC est capable de répondre à toutes ces conditions.

A. Utilisation de la désinfection par UV dans le milieu industriel

Dans l’industrie agroalimentaire, la destruction des germes par UV représente la solution durable pour désinfecter sans dénaturer les denrées alimentaires et les emballages. Elle permet de réduire, voire supprimer l’utilisation de produits désinfectants, garantissant une alimentation saine.

B. Exploitation des luminaires désinfectants en entreprise

En milieu professionnel et au sein des établissements publics, le rayonnement UVC détruit 99,9 % des agents pathogènes de manière écologique. Dans le cadre du protocole sanitaire, cette solution permet de réduire l’utilisation excessive de produits d’entretien qui sont parfois toxiques en plus d’être sources de déchets.

Prévention des maladies d'origine environnementale : respecter la biodiversité d'abord

C. Purification de l’air par UVC au sein des espaces de vie

La purification de l’air par UV-C améliore en permanence la qualité de l’air dans les espaces de vie. L’air dans les restaurants, les salles de cinéma, les salles de sport, les établissements scolaires, les hôtels et bien des endroits recevant du public est ainsi débarrassée des polluants et des micro-organismes pathogènes.

II. La prévention des maladies par le rayonnement UVC

La COVID-19 représente l’un des rares cas de zoonoses qui est parvenu à atteindre le stade de pandémie. Son impact s’est étendu à l’échelle mondiale. L’homme pourrait encore affronter de nouvelles menaces à l’avenir. En effet, les maladies émergentes pourraient devenir plus nombreuses face au réchauffement climatique. Leur nombre a presque quadruplé en l’espace de 50 ans d’après des données écologiques et sanitaires cumulées depuis 1940 [1]. Les récentes maladies émergentes sont presque toutes des zoonoses : la maladie à virus Ebola, le SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère), la tuberculose …

Ce sont la destruction de la biodiversité et la dégradation de l’environnement qui ont contribué à leur développement, déclenchant ainsi des épidémies virales. Par conséquent, l’anticipation demeure importante pour se protéger des risques de pandémie avec des solutions éprouvées, polyvalentes et respectueuses de l’environnement. La désinfection par rayon UV est exploitée depuis sa propriété stérilisante a été découverte en 1878 [2] pour détruire les agents pathogènes en milieu industriel et hospitalier. Le rayonnement UVC irradie l’ARN et l’ADN, l’information génétique de tout être vivant, d’où sa polyvalence. Parmi toutes les réponses apportées à la crise de la COVID-19, la technologie UVC représente celle qui respecte, protège et garantit le droit à un environnement sain.

Conclusion

Face aux enjeux environnementaux, la lampe virucide est une solution respectueuse de l’environnement qui contribue à la réduction des risques biologiques. La prévention des maladies devient moins polluante, la cohabitation avec les virus est rendue possible grâce aux UVC. Soucieux de préserver les générations futures, Novalum s’est spécialisé dans la distribution de la technologie UVC. Il accompagne les entreprises et les collectivités dans la formation, l’installation et l’exploitation des dispositifs de désinfection par rayon UVC.

Références

[1] Global trends in emerging infectious diseases

[2] Ultraviolet

OBTENIR MON ÉTUDE PERSONALISÉE

Recevez gratuitement notre livre blanc

Comment désinfecter les espaces de vie en toute sécurité ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

100 % gratuit. Respect de la confidentialité. Pas de spam.